Est Républicain 18/12/2014

LE CONCERT D’HIVER FAIT SALLE COMBLE

Jamais la salle des fêtes n’avait connu telle affluence pour le concert d’hiver donné conjointement par l’Ecole de musique municipale (EMMV) et l’orchestre d’harmonie de Vandœuvre. Nathalie Dassi a salué le public, les personnalités présentes et ajouté que « le père Noël de la ville, va apporter de nouveaux instruments pour trois classes élémentaires de l’Orchestre à l’école, de Jeanne d’Arc, Europe-Nations et Paul-Bert ».

C’est une chance pour les enfants d’apprendre la musique dans une ambiance studieuse et conviviale. « Pour certains d‘entre vous, ce sera la première fois que vous entendrez l‘harmonie municipale. À l‘EMMV, la tradition est d’échanger, de partager entre toutes les générations. Venez nous rejoindre », a lancé la présidente.

Cette soirée dédiée à Claude Nougaro a été ouverte par la classe de percussion, saxophones et le chœur des jeunes enfants sous la direction de Vincent Ticarri. Jean-Jacques Bernard, chef de l’orchestre d’Harmonie, a mené sous sa baguette ses musiciens, des étudiants, des amateurs et des élèves de l’EMMV intégrés à son ensemble, pour interpréter Pirates des Caraïbes, auquel a succédé un medley des chansons de Nougaro.

Tous les professeurs de l’Ecole de musique étaient présents et se sont investis pour des arrangements musicaux dont « Cécile ma fille », « Toulouse », « le jazz et la java » que tout le public a été invité à reprendre en chœur.

Pour le grand final, Nathalie a enjoint les parents de « libérer les enfants ». Comme une envolée de moineaux, tous sont venus sur scène chanter « Armstrong », soutenus par l’atelier de jazz. Des étoiles dans les yeux, les jeunes musiciens ont chanté l’hymne de l’EMMV « On travaille et on rigole avec nos instruments… ».

Bref, une soirée d’exception qui a réuni un public enthousiaste et admiratif.

Est Républicain du 25/11/2014

UNE CLÔTURE DE FESTIVAL FEERIQUE

La salle des fêtes était comble pour le concert de Sainte-Cécile interprété par l’Harmonie municipale qui clôturait le festival Vand’Influence, sous la baguette de Jean-Jacques Bernard, dynamique chef d’orchestre. Sylvie Grésillaud, présidente de l’Harmonie a accueilli Jean-Pierre Becker, élu, et souligné que l’orchestre se rajeunit, deux générations étaient présentes sur scène. La "jeunesse" au sein du groupe, la disposition des musiciens revisitée, la présence de jeunes talents de l’école de musique accompagnés de Nathalie Dassi, directrice de l’école, avec laquelle les échanges sont de plus en plus nombreux et constructifs.

Le concert était agrémenté de contes, interprétés par Guillaume Louis. Direction les îles du monde entier, enchantement garanti. Le conteur : « les musiciens, il y a ceux qui endorment, ceux qui font rire, ceux qui font pleurer », annonce d’Atlantic Odyssey où la mer au son des instruments était omniprésente, du bercement de vagues, à leur furie, on pouvait s’y croire.

Succéda le Japon, invitant à la pause et qui ouvrira l’espace aux Pirates des Caraïbes. A la pause, les jeunes musiciens ont assuré le service du bar, l’association « Vert Coquelicot », a présenté la culture japonaise l’origami, le thé, les kimonos….

La seconde partie a été placée sous le signe de la danse « Ouverture Cuban », « Mambo ». « Improvisation totale » pour conclure avec « Zorba » le tout sur des pas de danse de la compagnie Impresario qui a apporté la magie de la musique des îles et ravi le public.

Une célébration de la Sainte-Cécile, patronne des musiciens et une clôture du festival que le public a plébiscité et applaudi sans modération.

C’est autour d’un convivial pot amical que les principaux acteurs ont tiré le rideau sur « Vand’Influence ».

Est Républicain du 22/11/2014

Demain, à 16 h, à la salle des fêtes, l’Orchestre d’Harmonie de Vandœuvre (OHV) donnera son concert de la Ste-Cécile. « Pour avoir entendu un concert céleste avant de mourir martyrisée, sainte Cécile est devenue la patronne des musiciens, résume Jean-Jacques Bernard qui dirige l’Orchestre d’harmonie de Vandœuvre (OHV) depuis une vingtaine d’années. Fêtée le 22 novembre, c’est autour de cette date que nombre de formations, placées sous les auspices de la sainte romaine, donnent un concert ». Fort de plus de 70 musiciens (essentiellement amateurs, mais aussi quelques professionnels issus de conservatoires ou écoles de musiques) l’OHV est membre de la Confédération musicale de France et est classé en niveau excellence depuis 2007. L’OHV présente un large répertoire (musiques classiques, bandes originales de films, variétés, jazz, comédies musicales…) et met l’accent sur l’exécution de créations musicales originales, permettant ainsi de faire découvrir au grand public des compositeurs locaux, des sonorités et styles différents. Pour le concert de dimanche, l’OHV invite les mélomanes qui le souhaitent à traverser l’Atlantique, à faire halte dans les Caraïbes, puis d’un grand coup d’aile, rejoindre le Japon avant de revenir à Cuba d’où s’élèvent tant de musiques métissées d’influences autochtones, africaines, asiatiques et européennes. Un grand moment musical en perspective.

Entrée libre en fonction des places disponibles.